gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
logo
 
gfx gfx
gfx
332905 Messages dans 9001 Sujets par 915 Membres - Dernier membre: Chani 21 octobre 2017 à 04:46:23
*
gfx*   Accueil     Aide     Identifiez-vous     Inscrivez-vous  gfx
gfx
 
gfx
West Virolos  |  Vie du motard  |  Tests de brêle  |  Essai : Ducati Sport1000
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Essai : Ducati Sport1000  (Lu 1053 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Petitbeurre

  • Invité
Essai : Ducati Sport1000
« le: 13 mai 2006 à 15:02:29 »
J'avais découvert avec ravissement la gueule un poil agressive de la Sport1000 il y a quelques mois, après la sortie de la Paul Smart qui ne m'avait pas spécialement fait beaucoup d'effet. Enfin, les goûts et les couleurs...
Parlons-en, de la couleur, justement. Cet orange un poil rétro, unique dans la production actuelle de la firme bolognaise, mais qui va a ravir à cette classique.

Sa gueule, sa robe, sa position intermédiaire entre le monster et le SS, son relatif confort m'avaient séduit, à l'arrêt.

Aujourd'hui, un petit tour au DS, ça faisait longtemps, histoire de rendre visite à Hugues qui rentre de vacances. Le temps est gris, presque humide, et pas vraiment propice à un essai. D'ailleurs, je ne venais pas pour cela :D
Mais une allusion à la Sport1000 et le gars me dit "tiens, tu veux l'essayer ?" en me tendant les clés.
Bon, j'ai hésité, réfléchi, je me suis profondément concerté et j'ai pris le temps de répondre. Un quart de poil de cul de dixième de seconde plus tard, j'avais les clés dans la main et un début de sourire aux lèvres. Il faut dire que dans la production actuelle de Ducati, la Sport1000 est celle qui m'attire le plus (si !).

Après les formalités d'usage (en l'occurence le passage des clés de ma main gauche à ma main droite), je me dirige vers la belle qui m'attend dehors.

1004km au compteur. Le rodage n'est pas fini, alors pas question de brusquer la bête.

Contact. Les aiguilles des tableaux de bord (compte tours et vitesse) font un aller-retour, le sifflement de l'injection se fait entendre. Allumage automatique des phares, comme sur toutes les productions actuelles. Au moins, on ne risque pas de l'oublier.

Allumage. Le 1000DS, que je commence à connaître après l'avoir rencontré sur la Multi et la S2R, s'ébroue dans un joli grognement, légèrement amplifié par les pots Termi qui lui vont à merveille (à part les chicanes qui sont un peu de trop, mais bon, restons dans la légalité !).
On laisse doucement chauffer le moteur, le temps de s'équiper, tout en mettant de petits coups de gaz qui font tourner la tête des motards grouillant dans le secteur !

En selle. La Sport1000 offre une position ... sportive, justement. L'appui sur les poignets n'invite pas à une conduite en ville, malgré le confort d'une selle large et haute. Là, ce n'est pas vraiment une moto pour les petites tailles.
La position est assez recroquevillée, mais somme toute assez naturelle sur la bête, qui est d'un gabarit et d'une légèreté semblables à ceux des Monsters.

Allez, hop, on part doucement. Direction la station essence la plus proche, histoire de donner un peu à boire à l'animal et de ne pas répéter le test de l'autonomie réalisé plus tôt sur la S2R1000 !
Quelques litres pour la route, et on chauffe gentiement le moteur qui, n'ayant que peu de kilomètres à son actif, ne sera pas poussé au-delà de 5700 tours, ce qui est bien suffisant pour apprécier le son rauque qui s'échappe du moteur dès 4500 tours. A petite vitesse, ce n'est pas des plus confortables du fait de l'appui sur les poignets.

Routes viroleuses. La moto s'emmène bien, mais est moins maniable qu'un monster. Les mises sur l'angle sont un peu plus difficiles mais restent tout de même possible en se montrant convaincant. Une fois la vitesse plus élevée, la portance du vent augmente et on oublie la position en appui, tout en se laissant griser par le bruit du moteur.

Grande route (un bout de périph nantais). Les accélérations sont franches à partir de 4500 tours et le passage de vitesses est très agréable, les rapports se verrouillant sans aucune difficulté. Les "grandes" vitesses (maxi pour l'essai : 150) sont tout à fait supportables, voire même agréables, du fait de l'allégement de la position en avant.

Bilan intermédiaire. Intermédiaire parce que l'essai de 30 km n'est pas complet à mon goût. Pour cette fois, je n'ai pas vraiment voulu pousser la machine, les conditions n'étant pas, à mon goût, idéales (moto encore en rodage, route froide, et pilote pas très chaud non plus).
La Sport1000 est une moto agréable à condition d'avoir le gabarit adapté et de ne pas rouler trop lentement, ce qui risque de nuire rapidement aux poignets. Plus rigide qu'un monster, mais toujours maniable du fait de sa légèreté.

Essai à compléter par la suite, avec de meilleures conditions. Au programme, virages, freinages et plus grande distance :D
(et photos)

Hors ligne kaneda

  • Coiffeur au lazer
  • Administrateur
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6898
  • Sexe: Homme
  • archeo-archiviste option deterrage
    • http://onjmotocycle.blogspot.fr
Essai : Ducati Sport1000
« Réponse #1 le: 06 janvier 2007 à 19:01:56 »
3615 code My-lifeONJ
On doit vivre sa vie en regardant devant soi, mais on ne la comprend qu'en regardant en arrière. S Kierkegaard

Hors ligne jeromoto

  • mécano underground
  • Modérateur Global
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 10490
  • Sexe: Homme
  • la barre de renfort
Essai : Ducati Sport1000
« Réponse #2 le: 06 janvier 2007 à 19:51:07 »
elle est vraiment superbe cette meule...
Pense toujours à toi!!!

Hors ligne Jouvo

  • THE Mec
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 5883
  • Sexe: Homme
    • http://jouvo.skyblog.com
Essai : Ducati Sport1000
« Réponse #3 le: 06 janvier 2007 à 20:07:19 »
simpa la vidéo :yes
Le bandit c'est la clio des motos!
Qui me donne une MM 1200 Veloce??
Ne me suivez pas vous allez vous bourrer!!

West Virolos  |  Vie du motard  |  Tests de brêle  |  Essai : Ducati Sport1000
 


gfxgfx
gfx
SMF 2.0.12 | SMF © 2011, Simple Machines
SimplePortal 2.3.6 © 2008-2014, SimplePortal
Page générée en 0.141 secondes avec 28 requêtes.
Helios Multi design by BlocWeb
gfx