gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
logo
 
gfx gfx
gfx
333274 Messages dans 9020 Sujets par 930 Membres - Dernier membre: pierrot75 23 mars 2019 à 15:59:21
*
gfx*   Accueil     Aide     Identifiez-vous     Inscrivez-vous  gfx
gfx
 
gfx
West Virolos  |  Vie du motard  |  Tests de brêle  |  Essai KTM DUKE 390
gfxgfx
 

Auteur Sujet: Essai KTM DUKE 390  (Lu 780 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Ronix

  • Patient répétitif
  • Enrouleur de cable
  • *****
  • Messages: 1101
  • Sexe: Homme
Essai KTM DUKE 390
« le: 05 mai 2014 à 20:08:10 »
Je sais que certains diront que je ne suis bien qu'une fiotte pour essayer une meule pareil, mais le fait est que depuis que j'ai roulé sur les petites 125cc, je sais que la taille de l'engin ne fait pas tout (Looping et CorsarOli, vous êtes sauvés !).

Bref, j'avais envie depuis un petit moment de voir ce que valait cette petite machine dont majorité des essais journalistiques ont vanté les mérites.

Je vais chez KTM au VM, je vois avec un vendeur si je peux essayer la bestiole et me voila clefs sur le contact prêt à démarrer mon essai.

Je tourne la clef, premier constat, machine assez discrète malgré le silencieux akra. Le bruit se situe plus près d'un bruit de 125cc que d'un bruit de 500cc. [smilie=_ (16).gif]

Le compteur est très lisible, avec une multitude d'informations et même l'affichage du rapport engagé ! [smilie=_ (0).gif]

J'enclenche la première et là aussi surprise, la course du sélecteur est très longue, beaucoup trop longue à mon goût, mais peut-être est-ce moi qui suis habitué à un environnement plus "sportif".

Premiers tours de roues, machine légère, rien de bien nouveau, avec 139 kg sans carburant ont fait presque dans le vélo, mais on sens tout de même que la machine se place sans broncher et réagis rapidement aux sollicitations du frein comme de la poignée de gaz.

J'attaque mon essai avec en tête l'idée de faire de la ville, des routes plus joueuses et des lignes droites.

Première partie, la conduite en ville, la commande de boîte bien que trop longue se révèle parfaitement précise, les rapports passent facilement et se verrouillent très bien. La position de conduite assez haute et assez droite permet une bonne visibilité et une assise confortable. La machine est agréable à conduire à faible allure et le reste même lorsque le trafic s'intensifie.

J'arrive dans une portion plus roulante avec des virages plus prononcés et la surprise, la machine prend de l'angle à une vitesse déconcertante, on prend presque peur tellement elle se couche facilement. La taille des pneus n'y est certainement pas pour rien mais une fois que l'on a pris la mesure l'avant se montre très précis. Ajoutez à ce train avant le châssis très rigide de la machine et vous avez un engin qui permet vraiment d'aller chercher la courbe voulue et une fois calé il n'en bouge plus.  [smilie=_ (22).gif]

La partie cycle est une grande réussite sur la rigidité et la précision, malheureusement sur la machine d'essai un amortisseur réglé trop mollement déleste bien trop l'avant à la remise de gaz. L'avant se met à flotter et du coup il faut relâcher l'accélérateur pour sentir de nouveau l'avant. Si l'on ajoute à cela une position de conduite bien peu sportive avec une selle qui penche vers le réservoir, on se dit qu'il faut quand même faire attention à ce que l'on fait au risque de soit, perdre l'avant, soit de se broyer les bourses contre l'anguleux réservoir de l'autrichienne. [smilie=_ (23).gif]

Le moteur quant à lui est autant une surprise qu'un questionnement, il est totalement creux à bas régime et il faut monter haut dans les tours pour sentir s'exprimer les modestes 44cvx de l'engin.  [smilie=_ (24).gif] J'ai l'impression d'avoir un démultiplication trop longue tellement c'est pauvre en bas. Donc pour s'amuser, faut taper dans les tours et là on découvre une toute autre machine qui se défend très bien et qui joue sans rechigner (j'ai également découvert un voyant rouge qui s'allume dès lors que l'on monte dans les tours). Lorsqu'il est ainsi malmené [smilie=fouet.gif]
, le mono reprend étonnement bien et montre enfin de quoi il est capable.

Reste maintenant à voir comment la machine se comporte sur les voies plus roulantes. Et bien elle s'en tire avec brio puisque la fourche filtre bien les défauts de la route, que le moteur répond aux sollicitations et que le mini saut de vent fait son travail. Je ne prenais pas de rafale dans le casque, n'ai pas été déventé et ai avalé les quelques kilomètres en étant confortablement assis.

Retour à la concession et restitution de la machine au vendeur.

Pour conclure cet essai, je dirais que c'est une petite machine parfaite pour débuter.
Elle est saine, précise, sécurisante (ABS de série) et raisonnable tout en permettant la possibilité de s'aventurer dans un registre plus sportif même si ce n'est clairement pas l'utilisation première ciblée par les concepteurs.

Elle n'en reste pas moins une machine avec un sacré potentiel sportif si l'on se donne les moyens de modifier certaines petites choses. D'ailleurs si KTM à décider de lancer la 390 Duke CUP ce n'est pas pour rien. [smilie=_ (3).gif]
« Modifié: 05 mai 2014 à 20:10:19 par Ronix »
Pour tout ce qui est mécanique, y'à qu'à taper fort !

West Virolos  |  Vie du motard  |  Tests de brêle  |  Essai KTM DUKE 390
 


gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
SimplePortal 2.3.6 © 2008-2014, SimplePortal
Page générée en 0.107 secondes avec 27 requêtes.
Helios Multi design by BlocWeb
gfx