gfxgfx
 

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
logo
 
gfx gfx
gfx
333295 Messages dans 9022 Sujets par 932 Membres - Dernier membre: Hernandes 18 juin 2019 à 20:52:31
*
gfx*   Accueil     Aide     Identifiez-vous     Inscrivez-vous  gfx
gfx
 
gfx
West Virolos  |  Vie du motard  |  Road-Books  |  "Secteur" Suisse/Italie/Autriche (CR en p. 2)
gfxgfx
 

Auteur Sujet: "Secteur" Suisse/Italie/Autriche (CR en p. 2)  (Lu 10443 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Pistons

  • la 7ème compagnie au clair de lune!
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 5487
  • Sexe: Homme
  • Si t'as pas d'amis prends une DUCATI
Re : Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #20 le: 03 août 2012 à 13:24:46 »
Le problème est qu'entre leurs valises et les miennes, on va jamais réussir à se doubler ?!  [smilie=_ (17).gif]

Tu vas bouchonner comme les camping caristes  [smilie=_ (10).gif]
YOU CAN GO FAST
I CAN GO EVERYWHERE



Rhoooolala

Hors ligne MooostiK

  • Administrateur
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 10872
  • Sexe: Homme
    • http://awox.com
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #21 le: 09 août 2012 à 17:30:37 »
les petits colis ont bien été déposé val d'aoste hier matin en direction du lac de côme
et nous on en a profité en rentrant pour se taper le grand st bernard, vallée blanche, val d'arly tout ça :D dur  [smilie=_ (17).gif]
| Ducati 900SS-94-99000km | ST4Sabs-03-155000km |

Hors ligne TomTom

  • Modérateur Global
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 5687
  • Sexe: Homme
  • Deutsche Kalität
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #22 le: 09 août 2012 à 19:59:02 »
Ca vous ennuie deposer mon cv dans qq boites à lettre sur votre passage ?  [smilie=_ (20).gif]
cause double emploi vends pignons de 2,3,4 et 5 pour BMW k1300s...

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #23 le: 11 août 2012 à 22:07:42 »
Pas l'temps, on passe trop vite, puis surtout on évite les quartiers d'affaires  [smilie=_ (20).gif]

Bon bah on est rendu à Dornbirn, pour le moment on a eu le droit à 20 min de pluie au total (et en vallée en rentrant à l'hôtel hier soir, autant dire qu'on s'en foutait  [smilie=_ (9).gif])

Ya du gros gros gavage quand même !  [smilie=_ (14).gif]
Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne Pistons

  • la 7ème compagnie au clair de lune!
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 5487
  • Sexe: Homme
  • Si t'as pas d'amis prends une DUCATI
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #24 le: 11 août 2012 à 23:08:01 »
C'est clair que la bande centrale de vos pneus va  pas être beaucoup usée [smilie=_ (20).gif]
YOU CAN GO FAST
I CAN GO EVERYWHERE



Rhoooolala

Hors ligne MooostiK

  • Administrateur
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 10872
  • Sexe: Homme
    • http://awox.com
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #25 le: 17 août 2012 à 19:08:52 »
et oukilé le CR ? :D
| Ducati 900SS-94-99000km | ST4Sabs-03-155000km |

Hors ligne Pistons

  • la 7ème compagnie au clair de lune!
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 5487
  • Sexe: Homme
  • Si t'as pas d'amis prends une DUCATI
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #26 le: 17 août 2012 à 19:42:15 »
  [smilie=dtc.gif]  [smilie=_ (20).gif]

YOU CAN GO FAST
I CAN GO EVERYWHERE



Rhoooolala

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #27 le: 17 août 2012 à 23:06:07 »
Work in progress  [smilie=_ (1).gif]

Une sale histoire de barbecue, puis de terrasse au Perk, ça empêche de se concentrer  [smilie=_ (20).gif]


Puis on a fait développer qu'aujourd'hui les photos des jetables  [smilie=_ (17).gif]

Mais quelques stats déjà...

2 678      km parcourus
45           h de roulages
23           cols différents dont
16           de plus de 2000 m
29 000    m de dénivelés au total
0,7          % de pluie sur la semaine


Ca respire le bonheur, non  [smilie=_ (14).gif]
Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne MooostiK

  • Administrateur
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 10872
  • Sexe: Homme
    • http://awox.com
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #28 le: 18 août 2012 à 07:42:13 »
 [smilie=_ (14).gif] [smilie=_ (14).gif]
| Ducati 900SS-94-99000km | ST4Sabs-03-155000km |

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #29 le: 27 août 2012 à 17:35:34 »
Work in progress  [smilie=_ (1).gif]

Toujours...  [smilie=_ (19).gif]



Je ne compte plus les pages et je n'en suis qu'à la fin du 3ème jour !  [smilie=_ (17).gif]
M'en reste encore 4 à faire  [smilie=_ (5).gif]

J'espère que vous aurez du temps devant vous le jour où je le pondrai !  [smilie=_ (9).gif]
Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne Pistons

  • la 7ème compagnie au clair de lune!
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 5487
  • Sexe: Homme
  • Si t'as pas d'amis prends une DUCATI
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #30 le: 27 août 2012 à 21:01:14 »
On posera un RTT  [smilie=_ (10).gif]
YOU CAN GO FAST
I CAN GO EVERYWHERE



Rhoooolala

Hors ligne Fleur2Métal

  • La mouette
  • Modérateur Global
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 9941
  • Sexe: Femme
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #31 le: 27 août 2012 à 22:28:38 »
le cr en live est quand même bien + simple  [smilie=_ (10).gif]
mais çà occupera a lire tout les détails accompagné de jolies photos  [smilie=_ (3).gif]
"La moto c'est pouvoir s'envoyer en l'air...en gardant les pieds sur terre! "

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #32 le: 06 septembre 2012 à 13:08:19 »
Il n’empêche que... Tada !   [smilie=_ (14).gif]

Il se sera fait attendre mais enfin, le voilà notre CR !   [smilie=_ (20).gif]

Il m’en aura fallu du temps mais c’est que c'est difficile de synthétiser tant les expériences vécues, les images retenues et les moments forts ont été nombreux ! Mais bon, tant pis pour le baratin (vous n'êtes pas obligés de tout lire hein !), ça nous fait plaisir et je sais que ça plaira quand même à certains.


Puis sait-on jamais, ça pourra être utile à celles et ceux qui envisageraient un de ces quatre un périple similaire ! J’en ai déjà entendu certains qui parlaient de vouloir y aller (ou y retourner)  [smilie=_ (7).gif]

Du coup pour eux (et pour justifier que le CR soit dans la section Road-Books  [smilie=_ (9).gif]), j’ai mis en gras souligné tous les éléments de RB puis appliqué un code couleur (comme ça pas besoin de se farcir les 20 pages pour avoir les infos à retenir !) :

- En rouge : Les routes qui ne me semblent absolument pas indispensables, ou à éviter, ou chiantes si il n’y a pas d’autres choix que de les emprunter.
- A l’inverse, en vert : Les routes qu’on a adoré et qu’on recommande de faire si vous passez dans le coin !
- Enfin en jaune : Les coins qui nous semblent avoir un intérêt touristique et qui auraient pu mériter un arrêt si nous n’avions pas été aussi affamés du bitume  [smilie=_ (17).gif]




Edit CBou : Je viens de m'apercevoir que ma carte GoogleMaps est toute cassée  [smilie=_ (13).gif] [smilie=_ (13).gif] [smilie=_ (13).gif]
Les itinéraires que je m'étais fait chier à remettre au croisement près sont tout pourris maintenant  [smilie=_ (18).gif]

Bref, se reporter au plan initial qui globalement reste conforme à la réalité (aux modifs énoncées dans le CR près)  [smilie=_ (3).gif]




Enjoy !  [smilie=_ (2).gif]
« Modifié: 18 décembre 2012 à 13:31:09 par CBou »
Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #33 le: 06 septembre 2012 à 13:08:47 »
PROLOGUE : NANTES-CLERMONT-GRENOBLE


Rien à voir avec le périple en tant que tel mais quand même !  [smilie=_ (8).gif]  (Vous pouvez passer au post suivant autrement  [smilie=_ (22).gif])


Nos vacances ont officiellement démarré le jeudi 2 août par une traversée de l'Hexagone en voiture + remorque. Mouais, les puristes font la tête mais pas grave, nous ça nous va bien et on s'en félicitera au retour !
On quitte donc Nantes sous un ciel bien menaçant en direction de Clermont-Ferrand où le soleil et nos auvergnats préférés nous attendent pour l'apéro en terrasse. La bière est là, les cartes Michelin sont de sorties, aucun doute, les vacances ont bien commencé !  [smilie=_ (14).gif]



JP et Didine nous prodiguent une foule de petits conseils qui s’avéreront tout aussi utiles les uns que les autres (notamment celui d’embarquer des appareils photo jetables autour du cou pour prendre des photos en roulant, ce qui expliquera certains clichés), encore un grand merci à eux !  [smilie=_ (0).gif]

Le temps de refaire un peu le monde, et les techniques de pilotage moto, avec JP autour d’un Armagnac à faire pâlir le Père Jouve, et il est temps de filer au lit...

Au programme du lendemain, partie de Lego-Basket et reprise de la route direction les Alpes !

Aaaaaah ! Que ça fait plaisir de revoir enfin tout ces tas de cailloux !



Un crochet par la gare de Grenoble pour récupérer Ptite Ducat et on arrive chez Malou qui ne sera pas au bout de ses (visites) surprises...

Re-Terrasse, Re-Soleil, Re-Binouzes, bien, bien quoi !   [smilie=yahoo.gif]



On est rendu à Samedi, il est grand temps de libérer enfin les meules de leurs sangles et de les faire rouler un peu !
C’est donc parti pour une balade dans le Vercors avec une équipe totalement improbable...





Mais des pannes de Ducat totalement probables...  [smilie=_ (10).gif]



Les soirées s’enchaîneront également aussi vite que les kilomètres mais de ce côté là, ce qui se passe à Sassenage, reste à Sassenage !  [smilie=_ (22).gif]

Mais je tiens quand même à remercier Malou et Mooos’ qui nous laisseront dilapider leur cave  [smilie=sm6.gif]  et je ne résiste pas à l’envie de vous faire jouer à Où est Charlie Screuiff ?  [smilie=_ (9).gif]   (Ya une dédicace pour Théo aussi mais ça, on en reparlera en private)



Enfin bref, je m’égare, je m’égare, j’en entends déjà qui cherchent encore le rapport de tout ça avec l’Autriche & Co ?!  [smilie=_ (18).gif]
Bon bah ok, j’enchaîne !  [smilie=_ (3).gif]

Fin de week-end sans Via Ferrata, lundi dernières bricoles (dont le changement à l’ultime minute de mon pneu AV, le contrôle des niveaux, pressions, graissages, etc.) et mardi, c’est parti !
Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #34 le: 06 septembre 2012 à 13:09:10 »
MARDI 07 AOÛT : GRENOBLE-AOSTE

Pour cette première journée, Malou nous tiendra compagnie !

Grand départ à 11h (alors que j’avais dit 10h aux filles mais j’ai traîné un peu ?! Pas de violence, c’est les vacances, hein !), sous un beau soleil et une température parfaite, ça commence bien !  [smilie=_ (14).gif]



Objectif principal de la journée, le Col de l’Iseran, le plus haut col des Alpes (2 764 m), qu’on a manqué l’année dernière.

Pour se remettre en selle, on va tout d’abord s’enchaîner le Lautaret (2 058 m) et le Galibier (2 646 m).
Enfin, la remise en selle ne concerne finalement que moi ?! Malou, désormais “locale”, n’a aucun mal à nous montrer ses progrès en lacets par rapport à l’année dernière ! Et Ana, fidèle à elle-même, est déjà au taquet !  [smilie=_ (9).gif]
Tandis que pour ma part, entre le contrecoup du week-end et la découverte de rouler avec des valises (si si, ya un temps d’adaptation quand même !), je suis nettement plus à la traîne !  [smilie=_ (17).gif] Au point de préférer laisser les filles passer devant dans le Galibier... Rhô et pis pas grave, pas de violence, c’est les vacances on a dit !

Pause Crêperie à Modane, puis go pour aller franchir le cap des 2 700 m !

Au bout d’à peine quelques kilomètres, sur la D1006, on découvre le Fort Redoute Marie-Thérèse, tout bonnement impressionnant ! C’est certain, faudra y retourner pour le visiter, ça doit valoir le détour !


(Source internet)

Mais retour à l’objectif des 2 700 qui se font finalement assez progressivement avec d’abord le Col de la Madeleine (1 993 m), une longue vallée puis le Col des Fours (2 360 m) avant enfin d’aboutir à l’Iseran. Le revêtement est un peu bof mais les paysages sont magnifiques !








La redescente est plus franche et plus rigolote !
(D’ailleurs, moi ça va un peu mieux !)

Fait marrant, puisque nous sommes au plein coeur du domaine de Val d’Isère, la route empruntée n’est d’autre qu’une piste rouge en hiver ?!  [smilie=_ (5).gif] Aucun doute possible puisqu’on suit les panneaux de bordure de piste ! Puis on arrive à un croisement vers une piste noire, le panneau ne désignant alors qu’un ravin caillouteux, ouais bah on va rester sur la route quand même !

Arrivée sur Val d’Isère 1850, puis Tignes avant de rallier Bourg St Maurice (Qu’on prononce “Boure” ou “Bourgue” St Maurice ?!  [smilie=_ (24).gif]), on est revenu à 840 m...  Route un brin fastidieuse, c’est que la région draine quand même pas mal de touristes !

La fin de journée approche, il est temps de filer en Italie, et c’est parti pour le Col du Petit St Bernard (2 188 m) !
On nous avait vanté les mérites de la vue sur toutes les vallées avoisinantes, ce n’est pas une légende, c’est superbe ! On aperçoit même la vallée de Val d’Isère et l’Iseran au bout, sympa de réaliser qu’on vient de tout là-bas !
On profite d’un feu de circulation alternée à La Rosière pour prendre quelques photos.





Quelques mètres avant l’Italie, ce n’est pas un St Bernard qui nous attend, mais MooostiK (je vous laisse la décision de le canoniser ou non), surprise ! Qui qui va passer la soirée avec nous ?!  [smilie=_ (2).gif]

Ana profite de l’arrêt pour faire quelques dédicaces à sa Môman (Eleveuse de St Bernard)...





Et c'est parti, on passe la frontière !  [smilie=_ (2).gif]  Et j'aime le comité d'accueil qui présage que du bon  [smilie=_ (20).gif]



Descente à l’italienne donc, Ducati ST4s en ouverture, forcément ! La route se rétrécie et est parsemée de travaux mais s’enchaîne plutôt bien...
On s’engouffre dans le Val d’Aoste, c’est jolie effectivement, mais c’est chiant ! Beaucoup de patelins, beaucoup de circulation, les derniers kilomètres semblent longs ! Enfin, cela nous permet de nous faire à la conduite en Italie (et des italiens)...

Arrivée à l’hôtel, douche en vitesse et apéro. Nous sommes agréablement surpris par l’accueil du resto, où le serveur prend la peine de nous parler en français et de nous dicter la carte. Bien mal nous en a pris car sans pouvoir checker du coup les prix, ça a été open bar au moment de l’addition ?!  [smilie=_ (18).gif]
Nous voilà prévenus pour le reste du voyage, la vigilance doit être de mise...  [smilie=_ (19).gif]
Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #35 le: 06 septembre 2012 à 13:09:38 »
MERCREDI 08 AOÛT : AOSTE-LECCO

Passé le petit déjeuner, il est temps de nous séparer de nos accompagnateurs d’une étape...  [smilie=_ (16).gif]
Malou et Mooos’ partent direction le Grand St Bernard et la Vallée Blanche, pour Ana et moi c’est poursuite du Val d’Aoste pour récupérer les grands lacs italiens.

On refait une tentative par la route mais c’est tout aussi chiant que la veille ! Conclusion, on décide de ne pas perdre de temps et de prendre l’autoroute... Finalement l’idée n’est pas déconnante car on profite tout autant du paysage sans avoir à se soucier de la circulation.

Sortie à Ivrea (et non Ikéa, hihi !), il ne doit être que 11h mais la chaleur est déjà bien présente ! On rallie Biella par une petite jaune/verte plutôt sympatoche avec des portions typées un peu rallye en forêt. Il faut se méfier de la largeur des routes (en gros, la place pour une voiture et demie) mais autant s’y faire, ce sera comme ça durant la majeure partie de la journée...  [smilie=_ (19).gif]

Passé Biella, j’ai en tête un petit road-book un peu du même acabit pour filer vers le Lac Majeur. Quelle idée ?! Non seulement la route n’est pas très intéressante mais elle met également à rude épreuve mes capacités de navigation !!! Je découvre que la signalisation italienne est quelque peu, disons, aléatoire, avec parfois des panneaux, parfois pas, tantôt une ville de pointée, tantôt une autre ?!  [smilie=_ (5).gif]
Déjà qu’il fait chaud mais si en plus je me mets à bouillir sous mon casque, je suis mal barré ! [smilie=_ (18).gif]

Bref, on s’en sortira quand même, ça m’apprendra à vouloir tâter de la campagne italienne ! Puis je me rassure en me disant que c’était la portion la plus “délicate” de la semaine (le restant du road-book étant sur des routes plus claires)..

Finalement on arrive à Sesto Calende, au pied du Lac Majeur, où il est grand temps de manger...
On tourne un peu dans le bled à la recherche d’un resto puis à aller trop loin, on se retrouve dans une zone commerciale de périphérie... J’avais bien en tête de faire demi-tour quand soudain, soudain, j’aperçois une enseigne... BURGER KING !!!
Des années, des lustres, des siècles que je ne me suis pas envoyé un Burger King, alors que je suis fan ! Du coup Ana aura vite compris en me voyant sautiller sur ma selle et mettre mon clignotant que l’arrêt était devenu non négociable.



Après mon Doublecheese/Bacon et quelques autres gourmandises, il est temps de reprendre la route (mais non je ne me sens pas trop lourd sur la bécane !). En théorie, on ne quitte quasiment plus la côte des grands lacs de l’après-midi !

Mais en théorie seulement...
Car dès les premiers kilomètres le long du Lac Majeur, on se retrouve sur notre faim (malgré le Burger King ?!) : On ne voit quasiment rien !!!  [smilie=_ (13).gif]
Les 32 km qui séparent Sesto Calende de Lavano ne sont qu’une succession de baraques plus ou moins délabrées qui s’intercalent entre le lac et la route ?! Dommage car, entre deux maisons, les maigres instants où la vue se dégage offrent un chouette panorama.

Arrivé à Lavano, on parvient enfin à approcher vraiment le lac !






Coup d’oeil sur la carte, on craint que la suite de la route soit aussi pénible...
Puis coup d’oeil sur la montre, on a vraiment perdu du temps entre la traversée de toutes les bourgades et la circulation.
On prend donc la décision d’arrêter là pour le Lac Majeur et de piquer sur le Lac de Côme par les terres, en espérant moins de constructions !

On atteint Como par Varese sous une chaleur qui est désormais TRES forte ! Como semble avoir un beau potentiel touristique, on longe la vieille ville qui est superbe, mais on préfère poursuivre : On s’arrêtera à Bellagio pour tenir une promesse faite à Céleste.
Et on a hâte d’y arriver à Bellagio ! Car le Lac de Côme, bah idem Lac Majeur... A faire en cabriolet ou en bateau (mais non, ne suivez pas mon regard  [smilie=_ (20).gif]), mais aucun intérêt à moto.

Enfin la ch’tite pause rafraîchissement !





Dernier départ, prochain arrêt l’hôtel (et la douche !!!)
Cette fois-ci, c’est le Lac de Lecco que l’on va suivre. Et aaaaah ! Enfin une vue dégagée ! Les paysages sont chouettes comme tout même si malheureusement, compte-tenu de l’heure et du relief, la zone est désormais totalement ombragée, frustrant...

19h On arrive à l’hôtel. Le cadre est idyllique (petite place ombragée au bord du lac) et la chambre est super, avec même un grand balcon qui nous permet de profiter de la vue et de faire sécher les cuirs qui en ont bien besoin !





On descend manger sur la terrasse, c’est le moment du debrieffing de la journée.

Pour ma part, c’est sans appel, c’était la journée de la semaine qui ne servait à rien : Chaleur suffocante, circulation à la con, navigation pénible et tout ça pour finalement pas grand chose puisqu’on n’a pas vu... grand chose ! (Heureusement qu’il y ait eu la surprise du Burger King !)
Bref, pour ceux qui voudraient suivre nos traces l’année prochaine, cette portion n’est absolument pas indispensable ! [smilie=_ (23).gif]

Et bref, vivement demain qu’on retrouve nos montagnes, la fraîcheur, et les vues dégagées !!!  [smilie=_ (25).gif]
Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #36 le: 06 septembre 2012 à 13:10:04 »
JEUDI 09 AOÛT : LECCO-BOLZANO

Alors alors, on voulait retrouver nos montagnes, bah on devrait être servi puisqu’aujourd’hui, c’est Stelvio !  [smilie=_ (2).gif] 2ème plus haut col des Alpes (2 757 m), depuis le temps qu’on nous rabâche les oreilles à son sujet, il serait temps d’aller voir ça de plus près !

Mais avant cela, il y a toute une montée vers le Nord à faire pour rejoindre la Suisse.
Initialement, j’avais prévu de la mener toujours en longeant le Lac de Lecco (par la rive Est cette fois-ci) mais les expériences de la veille me font penser qu’il ne vaut mieux pas tenter le diable et plutôt prendre l’autoroute SS36 entre Lecco et Piantedo. Ca tombe bien, MooostiK nous en a parlé de celle-là, paraît il qu’elle est marrante avec ses longs tunnels à répétition et les appels d’air qui se créent : tout le monde bombarde dedans !

Ben on n’aura pas eu le temps de bombarder ?!   [smilie=_ (23).gif]

A peine passée une vingtaine de kilomètres (pas assez pour me réveiller !), au beau milieu d’un tunnel, points rouges et oranges clignotants au loin, toutes les voitures sont à l’arrêt !
Bah merde, j’ai mes valises moi ?! Je ne pensais pas avoir de la circulation à me taper pendant le séjour !!!  [smilie=_ (13).gif]

Tant pis, on y va, c’est parti pour la remontée de files...

Les kilomètres s’enchaînent, je commence à halluciner sur la longueur du bouchon ! De plus en plus de gens ont quitté leur voiture et semblent ne rien y comprendre, ça doit déjà faire un bout de temps qu’ils sont arrêtés là...
Moment sympa, je me retrouve bloqué par une bagnole posée en plein milieu de la voie. Là, avec ou sans valise, compas dans l’oeil ou non, ça ne passait pas ! Ce que je pense être la femme du propriétaire de la voiture, dehors à discuter, se met à râler et le type court au volant pour manoeuvrer sa caisse et me créer un passage. Sympa ! Hyper sympa !  [smilie=_ (0).gif] Pas certain qu’à Paris, ce genre de scène ne se soit produite !!!

On repart, j’ai pris confiance moi malgré l’encombrement de la Street (Ana m’annoncera après que ça passait parfois juste juste !) et au bout d’au moins une bonne dizaine de kilomètres (la gueule du bouchon quand même ?!) la sentence tombe : Autoroute fermée, des deux côtés, tout le monde sort à Bellano ! A ce moment là, on ne sait pas ce qui a pu avoir lieu après mais on s’imagine que ça ne devait pas être beau à voir...

Après coup, je suis allé chercher une explication sur le net, il s’avère qu’un camion avait perdu son chargement sur la chaussée ! Un petit article ici qui me permet en plus d’ajouter quelques photos...


(Source Internet)


(Source Internet)

Bref, tout le monde sort, bon bah on sort alors... On en profite pour faire une pause et je matte la carte : Aie aie aie, je comprends que le trafic est dévié par la SP78 via Dervio, Dorio, etc., c’est-à-dire par la route touristique qui longe la côte (celle que je ne voulais pas prendre…), et sans aucun moyen de passer par autre part ?!  [smilie=_ (16).gif]


Donc le tableau : Le trafic d’une autoroute (incluant naturellement semi-remorques, cars, et caravanes), amené à se croiser pendant 20 km sur une route large pour une voiture et demie, parsemée de patelins, de virages serrés et surtout de tunnels rikikis taillés dans la roche, où même un camping-car a du mal à passer seul. BEN ON N’EST PAS SORTI DE L’AUBERGE !!!!!!  [smilie=_ (18).gif] [smilie=_ (18).gif] [smilie=_ (18).gif]

Bon bah puisqu’on n’a pas le choix, bah on y va hein…

On parvient à se faufiler les premiers kilomètres mais rapidement, la situation devient infernale. Du fait de l’étroitesse de la route, plus moyen de passer, on est condamné à rester coincé derrière les camions qui manœuvrent tant bien que mal. Même les cyclistes sont logés à la même enseigne, chaque centimètre de largeur de route étant exploités (je dis d’ailleurs chapeau aux routiers pour leur sang-froid et leur dextérité, des dizaines de fois j’ai cru voir des remorques finir déchirées par la roche mais au final, aucune, c’est passé à chaque fois au millimètre !)
C’est parfois plusieurs minutes que l’on reste arrêté et midi approchant, la chaleur commence vraiment à monter (surtout avec celle des camions en plus…). Les brêles commencent à sévèrement souffrir donc on les coupe quand on sent que l’arrêt se prolonge.

Et c’est à un des redémarrages que… DRAME ! La Street ne démarre plus ?!  :ho [smilie=_ (13).gif]  Avec tous les symptômes d’une batterie faiblarde !!!
Lorsque la circulation reprend, je la pousse pour la caler sur un bout de terre… Allez, on ne va pas paniquer de suite, disons que c’est juste un coup de chaud, on va attendre un peu puis on verra (Bref, je mise tout sur le syndrôme “Screuiff dans le Vercors”  [smilie=_ (9).gif])
Ana en profite pour faire des photos mais moi je ne fais pas le malin !







On poireaute une dizaine de minutes, le temps de voir la température moteur redevenir normale, je fais une tentative de démarrage, ouf ! La Street repart !!!  [smilie=siffler.gif]
Je ne cours plus de risque, je ne la couperai plus jusqu’à la fin des bouchons !
(Nota : Si quelqu’un a une idée de ce qui a pu se passer, je suis preneur !)


Au final, on arrivera à Chiavenna (dernier grand bled avant la frontière suisse) un peu avant 14h, soit plus de 3h pour faire 64 km, IM-PEC-CA-BLE !  [smilie=_ (17).gif]

On prend quand même le temps de se prendre un casse-croûte et on relativise en se disant que toutes vacances se devant d’avoir son lot de galères, si le notre était celui-ci, bah au moins il est derrière nous !

Reprise de la route, ça va enfin commencer à grimper et à se rafraîchir !

Passage en Suisse en direction de St Moritz, on retrouve la quiétude, les virolos et les sapins.

Premier gros plaisir de la journée, la passe de Maloja (1 815 m). Ce n’est ni un col ni une route de montagne, c’est tout bonnement un escalier pour géant ?! Un sacré moment d’amusement sur un super bitume et une route bien large, à faire !


(Source Internet)


Et une ch'tite vidéo (même si le mec se traîne  [smilie=_ (9).gif])
Maloja




On aboutit sur une vallée (à 1 800 m donc la vallée, quand même), et on est à mi-chemin entre la photo typique de carte postale et le décor des maquettes de trains électriques, sentiment accentué par la traversée de St Moritz qui donne l’impression d’être construite de maisons en carton.

A Zernez, on pique sur l’Ofenpass mais on ne le gravira pas totalement… Au bout d’une dizaine de kilomètres, on bifurque pour récupérer le tunnel Munt La Schera en direction de re-l’Italie. Celui-ci n’ayant la largeur que d’un véhicule, on patiente à un feu tricolore que notre tour arrive.


(Source Internet)

Le feu passe au vert, c’est parti pour une traversée de 4 km sous la montagne ! C’est marrant, chaque passage sous les gros ventilos d’aération nous donne l’impression d’une tape dans le dos et on sent les bécanes prendre 5 km/h supplémentaires pendant quelques secondes…

Enfin la sortie, et c’est la claque !  :ho
On avait quitté un décor de route de haute montagne, avec une météo de plus en plus grisonnante...
… Pour finalement se retrouver en bordure immédiate d’un lac, sous un beau soleil ! Chouette moment !





Livigno, puis on enchaîne les passes d’Eira (2 209 m) et de Foscagno (2 291 m). Sympa, roulant, mais ya du monde, dommage…

Redescente sur Bormio (1 125 m) et nous y voilà, nous sommes au pied du Stelvio !

Les premiers virolos sont tout de suite très sympa, tracé relativement large, bitume correct, les enchaînements se font à bon rythme au milieu des sapins qui disparaissent petits à petits.
Les premières épingles arrivent et je m’aperçois que chacune d’elle a un numéro peint sur un coin d’une borne : 35, 34, 33… Ok, compris, on va rigoler !  [smilie=yahoo.gif]

Puis soudain, la route contourne un massif et laisse apparaître le col, enfin plutôt le mur !  :ho :ho :ho



Bien, bien, donc les 30 épingles qui nous manquent sont là, ben c’est parti mon kiki !   [smilie=sm2.gif]

L’épingle, c’est loin d’être la typologie de virage que j’affectionne le plus mais quelques unes de temps en temps, c’est rudement fun quand même ! Surtout quand celles-ci offrent un super grip, une excellente visibilité, et qu’il n’y a pas trop de monde !
Je m’amuse comme un petit fou et me sens sur une autre planète ! A gauche, à droite, de l’angle par-ci, de l’angle par-là ! Je jette des petits coups d’oeils de temps à autre, j’hallucine sur ce que j’ai déjà gravi, et j’hallucine sur ce qu’il me reste encore à faire, héhé, c’est pas encore fini !

Pour Ana, c’est pareil, bref, on a la banane !   [smilie=_ (14).gif]






(Oui, mon pantalon ne ferme plus toujours)  [smilie=_ (17).gif]


Rendus en haut, le cadre est forcément fabuleux  [smilie=_ (1).gif]







Et Oh ! Surprise ! La même chose nous attend de l’autre côté pour la descente !  [smilie=sm16.gif]



Bah on y retourne !
Bon là, c’est un peu moins rigolo… Déjà en descente, on est toujours un peu moins en confiance… Puis de ce côté, le bitume est beaucoup plus ravagé, ce qui aide d’autant moins !



Mais pas grave, moi je me marre quand même !

Puis fait marquant, c’est dans cette descente, entre deux épingles, qu’on connaîtra notre première traversée de marmotte, mouah ah ah ! C’est trop drôle quand ça court ces bestioles là !!!  [smilie=_ (2).gif]
On aura également apprécié l’autocar qui se range et s’arrête pour nous laisser passer, sympa !

Enfin  voilou, le Stelvio, ça, c’est fait !   [smilie=_ (22).gif]

Finalement, on s’en tire bien niveau timing puisqu’il est pile poil temps de se mettre en route pour le prochain hôtel.

On trace par la vallée (de toutes manières ya pas trop le choix) sur la S38 vers Merano puis Bolzano. La première portion jusqu’à Merano est particulièrement chiante, vu que c’est un axe obligé, il y a beaucoup beaucoup de monde (dans le même genre que le Val d’Aoste) ! Donc ne pas songer gagner du temps sur cette portion que j’espérais roulante…  [smilie=_ (15).gif]

Par contre Merano mériterait qu’on s’y arrête je pense ! On sent l’approche de la frontière autrichienne avec des bâtiments (immenses !) typés tyroliens. La brasserie FORST m’a d’ailleurs vachement impressionné (comme par hasard  [smilie=_ (17).gif]).


(Source Internet)


La fin de la route est en 4 voies, on va pouvoir avancer un peu plus…
Petit coup de flip par contre car en face de nous : Un bel orage de montagne comme on les aime (ou pas !), avec trombes d’eau et foudre à l’horizon. Un œil à la carte, ah ouais, bah ouais, on va pile sur lui ?! Reste plus qu’à croiser les doigts : L’hôtel est-il avant ou sous l’orage ???  [smilie=_ (19).gif]

Coup de bol, il est avant ! A peine le temps de rentrer les affaires que la pluie commencera à tomber ?! Ah ah ! Ce ne sera pas encore aujourd’hui qu’on se fera mouiller !  [smilie=_ (8).gif]



L’hôtel est sympa, avec piscine (mais on n’en profitera pas, orage oblige…), mais un brin faux cul : « Ah ? On ne vous avait pas prévenu, le restaurant est fermé pour rénovation… Faut marcher jusqu’au village pour trouver à manger » ?!  [smilie=_ (11).gif]

Re coup de bol, entre-temps la pluie s’est arrêtée, heureusement ! Bah ça nous donnera l’occasion de se dégourdir les jambes et de se faire une petite balade… (mais on rentrera en courant avec le retour de la flotte !!!)



Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #37 le: 06 septembre 2012 à 13:10:39 »
VENDREDI 10 AOÛT : BOLZANO-LANDECK


Petit déjeuner en terrasse, le soleil est revenu !

Comme tous les matins, nos boissons chaudes se boivent en étudiant la carte. Aujourd’hui, on est sensé faire une percée dans les Dolomites puis faire notre entrée en Autriche !
Il est prévu une grande boucle vers l’Est jusqu’à Cortina d’Ampezzo avant de remonter vers le Nord-Ouest. Mais une fois encore, on s’appuie sur l’expérience de la veille : Si les routes en vallée (la R48 surtout) sont aussi chargées qu’hier, on va perdre un temps monstre ! On décide donc avec Ana de rouler jusqu’à Canazei et d’aviser une fois arrivés là-bas  [smilie=_ (3).gif]


Après un petit craquage (le premier de la journée) pour quitter Bolzano et trouver la route, on s’élance dans le Val d’Ega qui débute par une gorge bucolique avant de s’ouvrir peu à peu et grimper vers la Passe de Costalunga (1 745 m).
On longera le Karersee, sorte de lagon bleu des mers du Sud (dixit Ana), au milieu des sapins, le contraste est saisissant ! Mais dommage qu’il y ait tant de monde autour... Ca nous coupe toute envie de nous arrêter et on préfère continuer à rouler.


(Source Internet)

Les Dolomites commencent à se dessiner et le paysage change : Les maisons bien sûr mais aussi et surtout les montagnes ! Elles sont de plus en plus abruptes et aiguisées en leurs sommets, de moins en moins recouvertes de végétation. Régulièrement, on y trouve des faux airs de grand canyon, là encore un joli contraste !  [smilie=_ (0).gif]

En route vers Canazei, notre crainte se confirme : Du monde !  [smilie=_ (18).gif]
En France, la région n’est pas très courue (voire même inconnue) d’un point de vue touristique. Mais finalement, c’est très fréquenté par les italiens et les allemands !

Bref, je joue mes dictateurs et n’attends pas l’avis d’Ana pour décider qu’on va couper court à la percée et terminer notre boucle dès maintenant. Dommage, car la région a vraiment un gros potentiel et mériterait d’être explorée ! Mais il vaudrait peut-être mieux organiser ça au printemps (2013 ?  [smilie=_ (25).gif])…

Changement de direction donc, cap au Nord par la Passe de Sella (2 244 m) ! Très sympa, surtout pour la vue offerte au sommet !





Mais plus drôle, la descente vers St Ulrich et l’autoroute où je m’amuse bien avec la Street !

Retour en vallée, on repique plein Nord jusqu’à la frontière autrichienne par l’autobeurk.

Cela pourrait sembler être une hérésie que de prendre l’autoroute à un moment pareil mais honnêtement, non  [smilie=_ (15).gif]  Une fois calé en vitesse de croisière, on a vraiment le temps de jouir de la vue, sans se soucier des limitations, des intersections, etc. Ca laisse le temps de guetter les châteaux, de voir les villages paumés à flanc de montagne, une autre façon de profiter quoi !  [smilie=_ (3).gif]

Enfin bon, c’est bien gentil mais ça ne tient qu’un temps ma connerie hein ! Alors on sort à Sterzing[smilie=_ (22).gif]

Il n’est pas loin de 12h30 et Ana a faim !
Mais moi je suis inquiet car un orage arrive…  [smilie=_ (23).gif]

Alors deux solutions  [smilie=_ (7).gif]
 - Ou bien on mange maintenant (ce qui était initialement plus ou moins prévu) mais on court le risque de reprendre la route sur le mouillé et/ou sous la pluie…
 - Ou bien on grimpe de suite le prochain col prévu (le Giovo) et avec un peu de chance, l’autre versant sera épargné par l’orage…

Je parviens à convaincre Ana qu’il vaut mieux choisir la seconde solution mais il va falloir gazer, car elle a faim !
Gaz alors !  [smilie=_ (20).gif]

Très vite, on se retrouve sur une route qui monte et qui tourne, normal quoi ! Moins normal mais super plaisant, il n’y a strictement personne (tout le monde mange ?), de bonnes conditions pour se faire plaiz’ !
On roule, on roule, la route est de plus en plus étroite.
On croise un panneau Impasse mais je n’en tiens pas spécialement compte, il devait concerner le chemin d’à-côté et a tourné un peu…
On roule, la route est encore de plus en plus étroite et aboutit finalement : Sur la cour d’une ferme ?! FIN DE LA ROUTE !  :ho [smilie=_ (24).gif]

Bah merde alors ! Alors là CBou, tu t’es vraiment craqué en beauté !!!  [smilie=_ (13).gif]

Coup d’œil sur la carte, qu’une seule explication possible, j’ai dû prendre la route qui mène à Val di Mezzo… A part peut-être une forte envie soudaine de pâtes (Mezzo… di Pasta, mouah ah ah !), je ne vois pas trop comment j’ai pu commettre une boulette pareille ! On verra bien en redescendant de toutes manières, puisqu’il n’y a pas le choix, il n’y a que demi-tour à faire…

Retour tout en bas et aaaaaaaah, ça y est, compris ! Je suivais bêtement les panneaux Giovo sans m’être aperçu qu’il y en avait… Deux !  [smilie=_ (18).gif] [smilie=_ (18).gif] [smilie=_ (18).gif]  L’erreur de newbite ?!  [smilie=_ (9).gif]



Une belle défaite pour CBouCBou…  [smilie=_ (17).gif]
Et miqette qui enfonce le clou : « Bah oui, j’avais vu tout de suite qu’il fallait continuer tout droit et ne pas tourner là ! »… Comme quoi, elle n’est pas qu’un poisson pilote, elle est aussi un poisson contrôleur, hihi ! (Et c’est elle qui le dit !)

Bref, on a 20/25 min dans la vue, heureusement il ne pleut toujours pas, mais ma Chérie a toujours faim ! Go pour la Passe di Giovo (2 099 m), la vraie, cette fois-ci !

La montée tant que la descente sont un gros terrain de jeu ! Ya moyen de rouler fort et de bien se lâcher là-bas, et d’ailleurs ça se voit, tous les motards qu’on croise sont en mode gavage !  [smilie=_ (14).gif]

Anecdote qui nous a bien fait marrés : A deux reprises, des bistrots ont pris place carrément aux épingles ! Les motards locaux ont donc tout à loisir de passer leur journée à regarder et noter la prestation de leurs camarades qui passent, en buvant leur bière, dans un bon esprit Joe Bar  [smilie=_ (10).gif]  Par contre, le premier gusse qui rate son freinage fait un strike avec la terrasse !!!

Arrivés en haut, je fais des signes à Ana et lui montre tout fier (faut bien que je me rattrape un peu) la vallée… Dommage, elle ne comprendra pas mes signes et ne regardera donc pas mais en bas, c’est maintenant le déluge !!! Héhé, comme quoi j’étais bien inspiré de monter sans attendre  [smilie=yahoo.gif]

Et bingo, de l’autre côté, le temps est plus clément ! Il est maintenant pas loin de 14h, on attaque la descente et on s’arrête au premier resto, le calvaire de ma Chérie touche à sa fin.
Mais ça valait le coup d’attendre car les assiettes sont terribles (alors qu’on avait choisi des plats dans le menu « petits creux » à 7 € chacun ?!)




(Ana joue les Père Jouve  [smilie=_ (20).gif])


On repart pour les derniers kilomètres en Italie, Autriche nous voilà !
Direction le Timmelsjoch (2 509 m)…
Son nom sonne comme celui d’un géant d’Heroic Fantasy et… il porte bien son nom !!!  [smilie=_ (5).gif]

Déjà face à lui, il impressionne ! Mais une fois dessus, c’est carrément de la démence ?! Là encore, des épingles nous attendent mais la route ferait passer le Stelvio pour une promenade de santé : Le flanc est vraiment abrupte au point de frôler la crise de vertige !  [smilie=_ (11).gif] Mais c’est franchement à faire !  [smilie=_ (0).gif]


(Source Internet)



En haut, il caille et on ne voit pas grand chose… Un observatoire est construit en aplomb mais il y a un peu de marche pour l’atteindre, et il caille !

Sur le parking, une dépanneuse arrive, une Buell a sa courroie de transmission finale qui vient de lâcher ?!  [smilie=_ (11).gif] Dans un sens, c’est vraiment pas d’bol mais dans un autre, une chance pour le type que ça lui soit arrivé en haut et non en cours de montée ! En tout cas, on a une petite pensée pour tous nos Truellistes, et en priorité pour papa miqette bien entendu !  [smilie=_ (26).gif]

Redémarrage, un peu fastidieux pour la R6 qui n’apprécie pas les basses pressions mais redémarrage quand même.
Sur les premiers mètres de descente, on pourrait presque toucher les nuages, et les vaches aussi !







Après quelques kilomètres, on arrive au poste de douane autrichien… Ah bah non, ce n’est pas la douane, c’est un péage ?!  :ho  Bah oui, là-bas les cols sont payants ! Et à 12 €/moto, ça fait un peu mal au cul  [smilie=_ (18).gif]  Mais pour le prix, on a le droit à un joli autocollant  [smilie=_ (10).gif]

Quelques kilomètres encore et là, c’est la pluie qui nous accueille, la vraie, la grosse, celle avec des grosses gouttes qui mouillent ?!  [smilie=_ (13).gif]

Et ben on s’en souviendra du comité d’accueil en Autriche : Tu payes et tu te fais mouiller !!!  [smilie=_ (4).gif]

Allez, voilou la seule et unique photo sous la pluie…



Heureusement pour nous, la route n’est détrempée que pour les dernières épingles : On n’aura pas fait les fiers, mais pas longtemps ! Après quoi, c’était la vallée qui nous attendait, vers Imst par Sölden (le début de la liaison vers l’hôtel en somme), donc on s’en foutait un peu…
Et 20 min à peine plus tard, fin des hostilités et retour du soleil, arf, ça va !  [smilie=_ (20).gif]

Passé Sölden, voilà une image qui me fait vaguement penser à quelque chose : Points rouges et oranges clignotants, voitures à l’arrêt et gens dehors qui discutent.
Argh putain, non ! Pas encore ?!  [smilie=_ (18).gif] Alors en Autriche, tu payes, tu te fais mouiller, ET il y a des bouchons ! Sommes-nous maudits ?!  [smilie=_ (13).gif]

Cette fois-ci le bouchon n’est que de quelques kilomètres qu’on arrive à remonter aisément puisque visiblement, la circulation est aussi bloquée de l’autre côté…
On se retrouve donc aux premières loges : un hélico des secours est posé sur la route, une voiture vient de se retourner dans le bas côté, bref, le truc pas drôle  [smilie=_ (21).gif]





La police ne commencera à faire la circulation qu’au départ de l’hélico, normal…
Le départ a des faux airs de routes de retour des 24h du Mans ou du MotoGP : Toutes les bécanes ayant fait comme nous et remonté la file de voitures, on est plusieurs dizaines à partir en même temps !
L’expérience dans ce genre de situation + Route mouillée (+ Accident qui refroidit quand même) = je fixe le rythme tout doux pour nos derniers kilomètres…  [smilie=_ (19).gif]

Arrivée à l’hôtel, nous avions gardé les tenues de pluie, c’est bon, elles ont séché, on va pouvoir les remettre dans les sacs, héhé !  [smilie=_ (9).gif]

On est dans une zone commerciale avec vue sur l’équivalent d’un Aldi, dommage car autrement, l’hôtel est top ! On a une super chambre ultra moderne avec une graaaande salle de bain toute vitrée (c’est top la classe mais on ne voudrait pas avoir à faire les vitres) et le personnel est au petit soin pour nous, baragouine en français/anglais pour se faire comprendre et nous font des petites brochettes tip-top  [smilie=_ (0).gif]


(Oui, ce sont mes fesses  [smilie=_ (17).gif])

Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #38 le: 06 septembre 2012 à 13:11:15 »
SAMEDI 11 AOÛT : LANDECK-DORNBIRN

Journée germanique puisqu’au programme aujourd’hui, c’est zig-zag en Autriche et Allemagne avec poursuite de la découverte de la région, puis virée vers les romantiques châteaux de Louis II de Bavière et lac de Constance.

Pour la première étape, on vise une route recommandée par le guide Michelin et dont le père Jouve nous a fait l’éloge avant de partir : La haute route alpine de la Silvretta qui relie les vallées de la Trisanna et de l’Ill par le seuil de la Bielerhöhe (2 036 m)  [smilie=_ (1).gif]

On s’engouffre donc dans la vallée de la Trisanna qui a des faux airs de décors de la Petite Maison dans la Prairie, tout y est vert, fleuri, à l’ancienne, on découvre le côté fleur bleue de Bernard quoi  [smilie=_ (10).gif] [smilie=_ (20).gif]

La route commence à grimper et voilà que ça recommence ! Non, pas les bouchons heureusement, mais les péages ?! Cette fois-ci, c’est 11 €/brêle dont il faudra s’acquitter  [smilie=_ (18).gif]  Mais ça semble en valoir la peine comme le montre la photo :



Et effectivement, ça en vaut la peine !  [smilie=_ (0).gif]

La route est une route de montagne que je qualifierais de… « d’académique », comme dans les livres, comme on se les imagine quand on rêve de montagne. La route est belle, variée (surtout la redescente), les paysages aussi, des arbres, des lacs, des pics…
Puis le péage se justifie par un entretien nickel ! Le bitume est absolument parfait, large, et toutes les prairies sont clôturées, aucun risque de croiser vaches ou moutons.











Quand on redescend vers la vallée de l’Ill, la matinée est déjà bien entamée et samedi oblige, les locaux en profitent pour se dégourdir les bielles. Sauf que c’est majoritairement en voiture qu’ils le font !  [smilie=_ (5).gif]

On croisera la montée infernale de pas mal de caisses de sport, pleine balle ! Des Elises qui se tirent la bourre, pare-choc contre pare-choc dans les lacets, des KTM X-Bow (!), des Porsche !  :ho  On se méfie un peu du coup car certains se sentent pousser des ailes et n’hésitent pas à élargir en sortie ?!

Arrivés en bas, un autre péage filtre le départ des monstres, la file d’attente est impressionnante, on s’imaginerait presque au départ du Nurburgring !!!

Retour limite sur nos pas, plein Est, pour rallier Stuben et le Flexenpass.

Sur la route, dans la série « Les insolites », des motos sanglées par Spiderman !  [smilie=_ (10).gif]



La montée du Flexenpass (1 773 m) est superbe ! Quelques épingles sympas mais surtout, des tunnels magnifiques ! Avec de vieilles charpentes en bois et des vitrages qui s’apparentent plus à des vitraux, on a l’impression que l’ensemble date de la creusée des tunnels !


(Source Internet)

Descente vers Lech puis Warth, on est toujours en mode « Beau milieu de la Petite Maison dans la Prairie »
Mais alors qu’on s’imagine presque les petites fillettes en train de courir pour attraper un papillon, en tournant sur la 198 en direction de Steeg, un troll surgit et leur fracasse le crâne sur une bande son d’Heavy Metal ! ARRRRRSOUILLE !!!  [smilie=sm19.gif]

Là, on tombe sur une route de derrière les fagots, où ne pas mettre de gaz aurait été un manque de respect pour ceux qui l’ont construite ! Tout en légère descente, des grands enchaînements avec une visibilité parfaite qui rend la traj’ facile, sur un revêtement nif’ (en cours de renouvellement même sur le début). C’est plus le temple des grosses Sport GT que des petits supermot’ mais après toutes les épingles qu’on s’est bouffé, ça fait du bien de mettre la poignée dans le coin !  [smilie=_ (20).gif]

Les hostilités terminées, on s’arrête à Bach où miqette a repéré un resto ayant l’air sympa…



On galère un peu avec la carte totalement en allemand et on fait des allers-retours tant bien que mal (mais surtout mal) avec le dico…
Quand soudain une cliente en tenue de vélo débarque à notre table et nous demande en français si elle peut nous aider ! Son mari et elle sont alsaciens (~= parlent couramment allemand) et ont repéré notre embarras… Sympa !  [smilie=_ (14).gif]

Après manger, on prendra le café avec eux puis retour en selle en direction du Neushwanstein, le château le plus connu de Louis II, réputé pour être soi-disant celui qui a inspiré Walt Disney pour le château de la Belle au Bois dormant (je dis soi-disant car n’oublions pas le château de Rigny-Ussé !  [smilie=_ (19).gif]). J’imagine déjà la jolie photo que nous pourrions prendre ma Chérie et moi devant le château !

Mais en arrivant, fou rire, v’là l’arnaque !!! On ne voit pas le château, il est tout emballé ?!  :ho  En rénovation, on le devine à peine derrière les échafaudages et les bâches !   [smilie=_ (13).gif]
J’imagine la gueule des japonais qui ont traversé la planète pour voir du plastique !  [smilie=_ (9).gif]
Enfin bon, tant pis, on prendra quand même nos photos.





Pas besoin de traîner du coup… Pause photo terminée, on va piquer plein Ouest pour rejoindre le lac de Constance.
On traverse Füssen, pittoresque !
Pour rallier la Deutsche Alpenstrasse, je vise d’aller au plus direct vers Immenstadt. Mais Ana suggère de faire un crochet pour récupérer la 308 au niveau d’Oberloch vers Sonthofen : Le décryptage des cartes Michelin commence à rentrer, elle a repéré une série de virolos qui l’inspirent.

Ben autant dire qu’elle a été bien inspirée car dans le Top50 des plus grosses routes à arsouilles que j’ai pu faire, celle-ci fait son entrée directement en haut du classement !!!
C’est juste une folie sur 6 km !   [smilie=10.gif]
Ca descend, ça remonte un peu parfois, un vrai Ledenon version routier, des lacets, des courbes rapides, un truc de ouf j’vous dis !!!  [smilie=_ (14).gif]
Forcément, pas de photo (trop occupés à trajecter) mais j’ai quand même cherché une vidéo un peu représentative sur youtube (Bon là encore, le mec est à l'arrêt mais ça donne une idée) :
(L'auteur de la vidéo refuse les intégrations externes)


Remis de nos émotions, on reprend un rythme cool en direction de nouveau d’Immenstadt, point de départ de la Deutsche Alpenstrasse, autrement dit la 308 qui mène jusqu’à Lindau, en bordure du Bodensee (le Lac de Constance).
Petite déception pour cette route qui n’a de Alpen que le nom...  [smilie=_ (16).gif]
C’est mignon certes, mais c’est relativement plat (le Massif Central est limite plus vallonné !). C’est d’ailleurs assez surprenant de réaliser à quel point les Alpes s’arrêtent quasiment net !

Lindau quasiment en vue, je décide de prendre un bout d’autoroute pour arriver plus facilement dans le centre. A ce moment-là, je n’avais pas encore percuté que cela allait être notre première expérience des célèbres Autobahn allemandes !!!
Ceci-dit, on a eu vite fait de comprendre où on allait mettre nos roues ?!
Sur la voie d’accéleration, tranquillement en 3 (largement suffisant en général pour une insertion fluide...), coup d’oeil dans le rétro, tout le monde déboule à 160/180 !!!  :ho  Bon bah message reçu, on va tomber la 2 alors et souder hein !  [smilie=_ (20).gif]
L’expérience ne dure que quelques kilomètres (mais bien marrants ces kilomètres !) avant qu’on ne tombe dans des bouchons... Tout le monde écrase les freins pour s’arrêter, d’ailleurs ça pue le cramé !!!  [smilie=_ (10).gif]

Sortie de ce bazar, bah zut, toujours des bouchons ! Forcément, Lindau en Allemagne, ou sa voisine Bregenz en Autriche, sont toutes deux des stations balnéaires assez courues par nos amis tetons et on est samedi ! Les histoires de trafic orange/rouge, de jours de départ, etc., on les oublie vite quand on est déconnecté dans nos montagnes !

Enfin peu importe, on en a vu d’autre, on avance et on s’octroie une petite pause les pieds (quasiment) dans l’eau...





… puis reprise des bécanes pour rejoindre notre hôtel à Dornbirn quelques kilomètres plus au Sud (les hôtels à proximité du lac étant forcément hors de prix !)






(miqette, studieuse, prend ses notes de la journée)  [smilie=_ (1).gif]
« Modifié: 06 septembre 2012 à 16:32:59 par CBou »
Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

Hors ligne CBou

  • Didier
  • Club Member
  • Kudacié
  • ******
  • Messages: 6914
  • Sexe: Homme
  • Un mec daytonant !
Re : "Secteur" Suisse/Italie/Autriche
« Réponse #39 le: 06 septembre 2012 à 13:11:44 »
DIMANCHE 12 AOÛT : DORNBIRN-DOMODOSSOLA

Le périple touche quasiment à sa fin !  [smilie=_ (21).gif]
Ultime étape avant la journée de retour, la traversée de la Suisse avec notamment la passe du Grimsel, dont j’avais découvert l’existence sur le net et où elle était citée comme la route qui réunit le plus grand nombre de courbes serrées au monde  :ho [smilie=_ (2).gif]

Le road-book est l’un des plus long de la semaine alors pour ne pas s’attarder, on attaque la journée par du roulant.

Encore en Autriche, à un feu rouge, nous sommes rejoint par une bande de potes en grosses pistardes, tous en combard’. La scène a des faux airs de pré-grille au Vigeant, avec les moustachus du MTTH en moins ! Je dis à Ana que ça sent bon l’Arsouille pour eux, elle me répond : “C’est qu’on est sur la bonne route !”  [smilie=_ (9).gif]
On ne le sait pas encore mais on ne croyait pas si bien dire !  [smilie=_ (19).gif]

Passage par le Liechtenstein, marrant de traverser un “pays” de bout en bout en à peine plus de 20 min ! Traversée qui n’aura d’ailleurs aucun intérêt car ce n’est pas très joli, puis on est en ville quasiment tout le temps...

Après quelques virages bucoliques le long du Wakensee (qu’on voit à peine mieux que les lacs italiens, on finira décidément fâché avec les lacs !), notre (enfin ma) première pause clope-carte à Glarus sera le moment de la rencontre avec un passager d’un genre nouveau, à savoir Keken !
Keken (c’est Ana qui l’a nommée ainsi) est une sauterelle qui vient d’élire domicile sur le saute-vent de la Street ! Et je rigole d’avance en présageant un beau vol plané pour la pauvre bestiole dès qu’on sera reparti !  [smilie=_ (10).gif]
Sauf sauf sauf... Qu’elle tient la bougre ?! 50... 70... 90... 100... 120... Je regarde mais à chaque fois, elle est toujours là !  [smilie=_ (11).gif]  Au point que je vais la prendre en photo tiens !



Mais rapidement, j’arrête de m’en occuper car les choses sérieuses commencent avec la montée du Klaussenpass (1 948 m) dont les premières épingles se font sur des pavés ?! Les premières heureusement car la route aurait été entièrement comme ça, on aurait eu l’air con !
Après quoi, de beaux virolos nous attendent encore, dommage juste qu’ils soient régulièrement recouvert de bouses de vaches, ça réduit quand même considérablement l’adhérence ?!



Alors que le rythme est vraiment ralenti, derrière un car sur les dernières épingles, j’aperçois Keken qui profite de l’accalmie pour remonter le saute-vent et trouver refuge derrière, près du compteur...



Une fois en haut, il est temps de se mettre à la recherche d’un endroit où manger... Compte-tenu des avis unanimes concernant le prix exorbitant de la bouffe et des restos en Suisse, on a prévu le coup en s’achetant en Autriche de quoi se faire des sandwiches.

Le col étant surpeuplé (au point que des agents font la circulation... Et ils tiennent bien leur réputation les agents suisses, ils ne sont pas pressés !), on avance un peu avant de trouver un ch’tit coin sympa.

On est pas bien là Tintin !  [smilie=_ (14).gif]









Petite descente digestive vers Altdorf puis direction le Sustenpass qu’on est obligé de grimper pour atteindre le Grimselpass derrière (rhô dur...)

Arrivée à Wassen, point de départ du Susten, on s’aperçoit que nous sommes loin d’être les seuls à avoir en tête de passer par là ?! Le col est visiblement un endroit assez prisé des motards de la région pour leur arsouille dominicale...  [smilie=_ (19).gif]
L’ambiance est semblable à celle d’un dimanche de mai à Carole ou aux abords de la route aux 17 tournants (Ceux qui ont déjà roulé en région parisienne comprendront, désolé pour les autres !). Bref, cela ne me plaît pas des masses (premier mauvais pressentiment), je n’ai ni envie de servir de chicane mobile ni d’arsouiller avec les locaux, d’autant qu’il y a également pas mal de touristes qui complètent le tableau !  [smilie=_ (15).gif]
Enfin bon, on y va quand même mais le rythme est effectivement élevé et il arrive des bécanes de partout (conclusion : Ne pas aller là-bas le week-end !)

Après quelques kilomètres, un long virage s’ouvre sur la suite du col et offre la vue sur un bel orage de montagne ?! Aucun doute, celui-là on est parti pour se le payer !  [smilie=_ (13).gif]
Second mauvais pressentiment en moins de 10 minutes, pour moi c’est fin de chantier : On fait demi-tour !  [smilie=_ (22).gif]  Aucunement envie de risquer de ternir le séjour par une(des) frayeur(s).

Je m’arrête et explique ma décision à Ana qui ronchonne un peu sous son casque mais acquiesce. On a à peine le temps de manoeuvrer les motos que les premiers motards trempés arrivent de là où on devait aller ! On repart, on sent nous aussi quelques gouttes sur le casque, ouf, il était temps !  [smilie=_ (2).gif]

Retour à Wassen du coup, on est parvenu à semer la pluie pour quelques minutes !

On monte trouver refuge à Andermatt où le temps est déjà plus clément mais toujours menaçant...
Coup d’oeil sur la carte pour voir comment réadapter le road-book, je décide de poursuivre notre descente vers le Sud. L’autre alternative aurait été de récupérer le Furkapass mais les nuages ne m’inspirent pas confiance et je soupçonne qu’on se retrouve sur le retour de la boucle des arsouilleurs du dimanche.

Je fais donc une croix définitive sur Grimsel...  [smilie=_ (13).gif] [smilie=_ (13).gif] [smilie=_ (13).gif]

Nouveau programme : Une rapide percée en Italie via le St Gotthardpass (2 108 m) et retour par le Nufenenpass (2 478 m)
Finalement, double avantages : On retrouve le soleil et on n’a plus personne sur notre route ! (Le trafic est dense dans l’autre sens, les germains qui rentrent de vacances en Italie quoi)

Nouvelle expérience avec le St Gotthardpass qui est visiblement un axe assez important... Finis du coup les lacets étriqués rencontrés sur le Stelvio ou le Timmelsjoch, ici la route est dimensionnée pour les camions et les cars. C’est donc très large, ça tourne doucement, mais surtout, la voie ne peut absolument pas suivre le relief abrupte et est donc littéralement suspendue dans les airs !  :ho  A plusieurs reprises, les épingles se font sur des ponts, c’est réellement impressionnant comme en témoigne l’une des quelques images que j’ai pu chopée :


(Source Internet)

Je vais d’ailleurs profiter de l’image pour ma transition puisque la vallée qu’on distingue, le Val Bedretto, est celle empruntée pour rallier le Nufenenpass (ou Passo della Novena en Italien, plus pratique pour les panneaux !)
C’est très très chouette, de la belle route, et là encore on est peinard, tout seul, sous le soleil.





Retour en Suisse, nous chopons la route 19 et attaquons la descente vers Brig, le Road-Book initial est récupéré... C’est de nouveau du roulant, mais il en faut bien ! Mises à part les couleurs du paysage (essentiellement liées à la météo), la route est bien monotone...





Heureusement que Keken est là pour me divertir ! Ah tiens ouais, elle est toujours là ! Et se balade sur mon compteur, héhé !

Dernier divertissement de la journée, le col du Simplon (2 005 m), pour rallier une nouvelle fois l’Italie (toujours suivant l’avis de tous, on a évité l’hôtel en Suisse).
Un brin décevant, là encore l’axe est dimensionnée en grosse nationale avec beaucoup de tunnels, même si la descente rattrape un peu le tir avec de jolis canyons.



L’arrivée à l’hôtel marque la fin du périple pour Keken que je relâche. Une sauterelle qui parcourt presque 300 km en moto, gravit 4 cols pour à peu près 6 000 m de dénivelés, ce n’est pas banal !  [smilie=_ (14).gif]  On pourrait presque suggérer l’idée pour un scénario de film d’animation (après Némo, le voyage de Keken !)



En tout cas, elle nous aura amusés jusqu’à l’apéro où je tente de l’imiter sur mon saute-vent  [smilie=_ (20).gif]



Et jolie vue du balcon...  [smilie=_ (1).gif]



Qui arrive là ? Mais c'est... C'est... C'est... Booooooooooooouuuuuuuuuu !!!
Ta ta ta DA DA, ta ta ta DA DA, ta ta ta ta ta DA DAAAAAA !

West Virolos  |  Vie du motard  |  Road-Books  |  "Secteur" Suisse/Italie/Autriche (CR en p. 2)
 


gfxgfx
gfx
SMF 2.0.15 | SMF © 2011, Simple Machines
SimplePortal 2.3.6 © 2008-2014, SimplePortal
Page générée en 0.218 secondes avec 31 requêtes.
Helios Multi design by BlocWeb
gfx